Recherche Article

 

PASPRU

Le 23 septembre 2009 dans les locaux du FIDA à Rome en Italie a été signé un accord de prêt et de subvention entre le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) représenté par Monsieur Kevin M. Cleaver, Assistant Président Programme Management Department et  le Burkina Faso représenté par SE Sophie SOW, Ambassadeur du Burkina Faso en Italie et Représentant Permanent auprès du FIDA.

Le montant du financement est de 16,2 millions d’USD (environ 7 040 844 000 de FCFA) dont un prêt de 8,1 millions d’USD et un don de 8,1 million d’USD et permettra l’exécution du Programme d’Appui et de promotion du Secteur Privé en milieu RUral (PASPRU).

Le Programme financé par le FIDA permettra de consolider les acquis et éléments positifs du Projet d’Appui aux micro entreprises rurales  (PAMER) qui vient de s’achever et fait une large place à la gestion des savoirs et à la mise en place d’un environnement propice à la création de micro entreprises durables en faveur des pauvres.

L’Ambassadeur Sophie SOW a dans son intervention transmis les remerciements et la gratitude de SEM Blaise COMPAORE, Président du Faso, Président du Conseil des Ministres ainsi que celle de toute la population rurale bénéficiaire des dons et prêts alloués. Elle a rappelé que ce programme qui s’inscrit dans les axes stratégiques du Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté au Burkina Faso permettra d’élargir les opportunités en matière d’emploi et d’activités génératrices de revenus pour les pauvres et de faire du secteur privé le moteur du développement et de la croissance. Elle a rassuré que le Burkina Faso, en raison de sa crédibilité et son sérieux légendaires reconnus par ses partenaires au développement, sa stabilité politique et celle de ses institutions ainsi que son climat de paix social s’acquittera de ses obligations en ce qui concerne les dons et prêts accordés.

SE SOW a saisi l’occasion pour informer les représentants du  FIDA de la pluie diluvienne qui a frappé le Burkina Faso le 1er  Septembre 2009 faisant plus d’une dizaine de morts, plus de 150 000 sinistrés et d’énormes dégâts matériels.

A cet égard le Président du Faso a lancé un appel le 7 septembre 2009 à la communauté nationale et internationale en vue de la collecte de 7 milliards de FCFA soit 10 671 431 euro pour faire face aux effets immédiats de cette catastrophe jamais vécue au Burkina Faso.

Dans son intervention le représentant du Directeur Général du FIDA a mentionné que le Burkina Faso est l’un des pays les mieux positionnés de la région en matière de développement de micro entreprises rurales et dont les populations sont réputées pour leur ardeur et ingéniosité au travail.

Au total 60 centres de ressources en entreprenariat rural sont attendus de ce programme et qui serviront  à accompagner un groupe cible composé de 12 000 micro entreprises rurales montées en particulier par les femmes et les jeunes dans l’optique d’accroitre leur accès durable aux services de développement des entreprises, à la formation professionnelle et à la technologie d’une part et d’autre part de créer un environnement propice au développement du secteur privé local en milieu rural.

Rappelons qu’à ce jour le FIDA a financé 12 projets au Burkina Faso représentant un investissement total de 158,6 millions d’USD soit environ 69 Milliards de FCFA.